L’élection présidentielle française doit fabriquer de l’unité.
Sa véritable fonction politique est de rassembler la nation.
Aujourd’hui, les conditions ne sont pas réunies : les affaires de même que l’empêchement, je dis bien l’empêchement, de l’obtention des parrainages pour certains candidats détruisent toute possibilité de voir ces élections réunir les Français. Car tout a été savamment orchestré pour les maintenir dans la division.

Qu’a-t-on vu ces dernières semaines ?

A GAUCHE, Benoit Hamon a lancé lundi dernier une fatwa partout en France pour bloquer tous mes parrainages. Nous l’avons appris par des membres de son entourage choqués par le procédé. Une fatwa anti-citoyens lancée par l’homme qui se prétend ouvert à la société civile, aux mouvements citoyens ! Un politique socialiste qui fait agir ses troupes pour me bloquer en utilisant des méthodes lamentables, et qui sont aussi lamentables que les méthodes du camp d’en face. C’est scandaleux.

A DROITE, François Fillon nous fait vivre depuis des semaines au rythme des affaires judiciaires. La moitié de son équipe le quitte le week-end dernier en expliquant que ce n’est juste plus possible. 48H après, ils rentrent tous au bercail, la queue basse ! N’ont-ils aucun honneur ? Il faut mettre fin à ce règne de l’intérêt personnel, au règne effarant de tous ces gens qui jouent uniquement leur carrière.

DU CÔTÉ D’EMMANUEL MACRON, que voit-on ? On nous avait vendu un candidat antisytème, à coups de meetings ruineux que vous payerez à la fin. Son programme et ses ralliements en masse – dont celui de François Bayrou – font tomber les masques : nous avons bien un HOLLANDE2 pur et dur. Jean Pisani et Jean-Pierre Jouyet – deux costauds du système précédent – sont bien à la manoeuvre derrière le programme. Nous assistons à la constitution de l’équipe Hollande temps 2, promotion 2017, qui, avec les soutiens cachés de l’Elysée et les gros financiers comme bras armés, confortent les hommes clés de la promotion 2012, celle qui a pourtant fractionné notre société. C’est hallucinant ! Par pudeur, les poids lourds du gouvernement actuel se gardent encore de se rallier en masse à E. Macron pour qu’il n’apparaisse pas comme un Hollande2 ripoliné, alors que le tout Paris le sait déjà ! Tout le monde ? Non, pas le peuple ! L’intégralité du système est en train de rejoindre le candidat antisystème, on croit rêver. Le pays s’était débarrassé de Nicolas Sarkozy et pensait en avoir fini avoir Hollande1, et voilà Hollande2. Pire, un Hollande2 sous la coupe de la finance dont Hollande1 avait fait son ennemi au meeting du Bourget, sous la coupe de tous ceux qui le financent.

ET LE FN ? En embuscade, il ne cesse de profiter de cette situation démente où les politiques parlent aux politiques. Ils ne parlent plus aux Français !

Ils ne nous écoutent pas.
Les citoyens ne sont plus écoutés.
Or pour faire de l’unité, la condition première est d’ÉCOUTER !
Ce que je fais depuis trois ans sur le terrain.

Est-ce de la faute des politiques ?
Non, c’est un système qui doit s’arrêter et à la rigueur ce n’est même plus de leur responsabilité. Le système mis en place depuis quarante ans a formaté tous ceux qui nous gouvernent. C’est bien pris par ce système déconnecté qu’ils se sont éloignés du peuple. S’ils veulent réunir les citoyens, ils ne doivent plus agir sans nous.

Les Français voudraient bien faire confiance, ils ne le peuvent plus.

Entre un parti nauséabond, une gauche qui fait barrage aux mouvements citoyens, un candidat pris dans des affaires judiciaires et un autre qui fait ses petites affaires grâce à un cerveau alimenté à l’Elysée et des jambes musclées par la finance, est-ce vraiment cela le seul choix des Français ?

Pouvons-nous accepter que ces politiques continuent à diviser la France ?
Au point qu’il n’y aura pas de majorité parlementaire en juin !

Pouvons-nous tolérer que je sois aujourd’hui empêché par des pressions exercées sur les maires et notamment par le parti socialiste ? Nous avions avant l’ouverture du comptage 467 promesses, nous en avons 56 officiellement. Christian Troadec en revendiquait plus de 200, il en a 20. Charlotte Marchandise n’en a que 27, elle en revendiquait infiniment plus. Tout est bloqué, verrouillé, sauf pour les groupes politiques enracinés depuis toujours. Que s’est-il passé ?
Ceci est tout simplement inacceptable et dangereux !

Croire en la démocratie, c’est croire en la nécessité de son renouvellement, en l’absolu nécessité de faire exister le citoyen, pas les politiques.

Une logique mafieuse a été mise en place par la loi d’avril dernier qui crée l’obligation de publier les noms des parrains. A Palerme, demande-t-on aux rebelles à la mafia de lever le doigt ?

Les Maires ont maintenant la possibilité de reprendre le contrôle de cette élection verrouillée, cadenassée par les politiques.
MAINTENANT ÇA NE DÉPEND QUE DE VOUS !

AJ

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
  1. dubreucq dit :

    35 416 communes en France.
    On doit pouvoir faire quelques choses.
    Décider d’ un jour commun à chaque commune (trouver qq’ un).
    Grosse campagne de presse locale : RV journalistes élus et 1 représentant des citoyens … tel jour t’ elle heure à la Marie pour défendre la démocratie.
    Au plus il y aura de commune avec ce trio au plus on aura de visibilé pour faire en sorte que les lignes bougent.

  2. Alexandre, ce sont les politiques, les lois anticonstitutionnelles donc illégales selon cette constitution, les systèmes vérolés … Nous sommes dans un pays où la mafia politicofinancière est installée dans tous ces méandres de la société …afin de servir les intérêts des voyous en col blanc …et ce depuis longtemps … Les juges italiens ont été confrontés à ce genre de mafia et ils savent parfaitement comment lutter contre cette mafia… https://youtu.be/PeNzwQmWlzk
    Peut-être qu’aller voir en Italie comment ils ont fait, pourrait être un bénéfice pour ce qu’il reste du pays français, devenue officieusement une province américaine …
    Toutefois la foi et les actes de foi peuvent renverser des forteresses…Gardez courage…

  3. Picard Gislaine dit :

    Ce qui se passe confirme hélas ce que beaucoup d’entre nous ont pressenti. Nous n’avons plus de constitution pour nous protéger des abus de tout genre exercés par une classe politique avide et immorale. Le moment est grave, allons nous continuer à nous soumettre? Beaucoup pensent que nous allons vers une révolution, j’aimerai tant qu’elle soit bienveillante… Mais une révolution peut elle être bienveillante?

  4. foucrier dit :

    Malheureusement pour changer radicalement, il faudra passer par des choses beaucoup plus musclées que la douceur.ils sont trop nombreux et ont trop de pouvoir pour garder la maitrise dans la douceur…On va vers de la guerre civile tout simplement. Lamentable !

  5. Michel Bonnet dit :

    Il n’est pas possible de répondre favorablement à chaque demande de citoyen, aussi légitime soit elle, comme on ne peut pas mettre un policier derrière chaque personne, bien obligé de prendre des dispositions générales qui mécontenteront toujours des gens, c’est toute la complexité de la politique, car à vouloir satisfaire tout le monde, tous sont déçus. En revanche il faut que le Français reprenne le contrôle du politique, pour que ce dernier ne puisse plus être juge et partie, et qu’il est des comptes à rendre.

  6. Myriam VIVES dit :

    Alexandre Jardin,
    Je vous demande d’avoir l’obligeance de dénoncer RAPIDEMENT sur une chaine
    publique tout ce qui est mis en oeuvre pour torpiller la récolte des parrainages dont nous avons tous besoin pour continuer notre campagne à vos côtés. Le temps nous est compté !

    • Corinne-Administrateur dit :

      Merci Myriam. Si nous avions le pouvoir d’être quand nous voulons sur une chaîne publique, nous y serions ! Ces chaînes là n’invite pas les candidats Citoyens à s’exprimer, c’est bien le problème.

      • FLODROPS Laurent dit :

        Eh oui ! Nous allons repartir pour 5 nouvelles années de blabla, de misère sociale, de « c’est nous qu’on a raison ». J’avais repris une carte d’électeur avec l’espoir de pouvoir voter utile, mais je n’irai pas voter si Alexandre n’a pas ses parrainages.

  7. Bien d’accord avec vous : beau billet. Et l’on verrait presque un PS bien plus manipulateur que la droite : un comble !

    Je ne comprends pas ces histoires de parrainages, car vous n’avez pas (encore) le poids politique suffisant pour faire peur. A moins peut-être que vous ne risquiez de donner ensuite vos voix à France Insoumise, ce qui n’irait pas pour me déplaire, la mixité de ce mouvement ne pouvant être qu’un atout.

    En vous souhaitant bon courage, à vous ainsi que Mr Troadec et à Mme Marchandise !

  8. Jean-Michel FAIVRE dit :

    Il ne faut pas être surpris de cette « fatwa » contre les candidats des mouvements citoyens.
    En tout cas, moi je ne le suis pas, car les mouvements citoyens, les « nous, tous ensemble, on est plus intelligents pour trouver des solutions … », veulent redonner du pouvoir aux citoyens, donc en enlever à la classe politique dite professionnelle, les « moi je tout seul je-sais-tout … ».
    Ces gens là n’ont pas de scrupules, ils se battrons, avec l’énergie du désespoir, pour garder leurs pouvoirs, leurs privilèges, leurs avantages exhorbitants, même pour 5 minutes de plus.
    La bonne nouvelle c’est que, s’ils en sont vraiment là, c’est le signe tangible, palpable de la fin du système, de leur système qu’ils nous imposent, ce n’est qu’une question de temps mes amis.
    Je vous en prie, soyez patients, notre tour viendra, le temps de la citoyenneté souveraine viendra, soyez en convaincus mes amis.
    Et pendant ce temps affutons nos arguments, nos projets, nos idées novatrices pour nous sortir de la m…. dans laquelle ils nous ont mis … mais en restant bienveillants, en faisant notre part, chacun, là où nous sommes et « en prenant soin de » tout ceux, tout ce qui est important à nos yeux.
    Maintenant nous sommes réveilllés, ce n’est pour se laisser ré-endormir par le vieux système !
    AU ACTES CITOYENS !

  9. Tout à fait d’accord avec Alexandre Jardin ! le problème maintenant, c’est s’il n’a pas ses parrainages comme c’est probable, que faisons nous ?

  10. ce n’est pas nouveau , les français sont des veaux ( Henri IV bien avant De Gaule ). il est certain que la lame de fond ne peut venir que de la base . mais la base est fatiguée ( je sais ce que je dis à plus d’un titre ) sur laquelle les politiques font leur terreau , ….leur basse cuisine . bon…. on va sans doute louper ces élections là faute d’apparition dans les média , mais il faut qu’il reste quelque chose du mouvement . C’est impératif

  11. SFLM dit :

    Mais enfin de quoi nos maires ont-ils peur??? Faut-il croire qu’ils puissent craindre ces fatwa de cinéma, aurions 34000 maires incapables de résister à ces pressions de pacotille ? Les zèbres ont toujours vécu en liberté parmi les lions et ne se laissent pas dicter leur conduite par eux… Je n’arrive pas à croire que nos maires puissent ainsi se mettre à ramper sous la menace des apparatchiks.
    Non, il y a autre chose. J’ai bien peur qu’ils se disent que tout ça, les faiseux et les citoyens, c’est bien gentil mais qu’on ne parle pas de la même chose. Qu’on cherche un président pour empêcher Poutine et Trump de se mettre d’accord sur notre dos, pour refaire l’Europe avant qu’elle sombre et nous avec… Que les faiseux sont magnifiques et héroïques et que oui on a absolument besoin d’eux mais que ce n’est pas le sujet du jour…
    Je suis un peu triste en écrivant ce mot surtout quand je vois que des Arthaud, Poutou, Assouline,Cheminade ou autres ont su, par quels moyens?, obtenir leurs signatures et se présentent « anti-système » alors qu’ils s’en nourrissent, s’en gavent et n’en sont que les symptômes de sa décrépitude, comme la vermine l’est de la charogne.
    J’ai bien peur que le seul faiseux qu’il nous reste, sur lequel il faut, malgré tout, parier que tout ça finira en non-lieu, soit celui sur lequel « on » s’acharne… malgré ses étranges « copains » qui lui payent ses costards…
    Triste France… mais si belle, grâce à nos faiseux.
    Et merci à Alexandre Jardin de les avoir fait sortir de l’ombre, ils sont nos phares et illuminent nos chemins…

  12. FLODROPS Laurent dit :

    C’est honteux ! Plus que jamais on voit les politiques, de tout bord, agir avec des méthodes scandaleuses. Le temps que l’on parle de costumes, d’empois fictifs, et autres faits divers bien peu reluisant, le peuple continu à souffrir, à passer au second plan….
    Personnellement, je suis révolté! Mais que faire face une cette machine politique qui ne laisse de place qu’à des hommes politiques, tous issus d’un même système.

Laisser un commentaire